Cotte de mailles – ⚡⚡⚡ Arc-ethic

Cotte de mailles

Le but étant de faire un costume intégral type cage de faraday en vue de recevoir des éclairs d’un tesla coil. Par la même occasion il est intéressant d’essayer de le faire pour que cela serve comme tenue de guerrier médiéval.

La page sera complétée au fur et à mesure.

Comment fabriquer une cotte de maille

Matériel nécessaire

 

  • 1 Perceuse avec variateur
  • 1 forêt à bois (4mm)
  • 1 forêt à métal (3mm)
  • 1 Tige rigide (diamètre 10mm)
  • 8 Fils de tension en acier galvanisé (épaisseur 2,2mm / 100 mètres)
  • 1 Tenaille russe (minimum 220mm)
  • 1 planche
  • 2 pinces
  • TOTAL

→ Des gants sont conseillés pour éviter des ampoules.

 

Étapes (en cours de réalisation)

Bobinage

  • Coupez la planche à la longueur de votre choix (80 cm env. pour ma part).
  • Percez un trou avec le forêt de 4 mm à 15 mm du bout.
  • Percez un trou avec le forêt de 3 mm dans la tige rigide à 50 mm du bout.

puis

  • Placez la tige dans le mandrin de la perceuse.
  • Posez la planche sur un établi.
    Vous pouvez la maintenir en place avec des serres joints si vous le souhaitez.
  • Passez le fil d’acier dans le trou par le dessous…
  • et passez-le dans le trou de la tige rigide.

Vous êtes prêt à bobiner.

Appuyez doucement sur le variateur de votre perceuse pour commencer et accélérez mais raisonnablement.

Maintenez un angle droit entre le fil de tension et la tige rigide Fig. A

Sinon vous risquez de repartir en arrière et perdre du fil Fig C ou d’écarter le ressort et donc avoir des anneaux légèrement plus grand qu’il ne faut Fig. B

Découpage

Découpez le surplus des deux extrémités.

Tracez une ligne sur la longueur du ressort. Elle doit partir du début de ressort et arriver à la fin du ressort. Pour cela vous aurez fait attention à couper les deux extrémités de façon à ce qu’elles soient en face l’une de l’autre.

Coupez le ressort sur le trait (un anneau à la fois) à l’aide de la tenaille russe.

Courage car la découpe est le plus pénible… à cause de la douleur de la main à couper les plus de 20 000 anneaux.

Écartement

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Utilisez les deux petites pinces pour écarter les anneaux. Ils doivent être assez écartés pour laisser passer un autre anneau (dans notre cas 2,2 mm minimum)

Assemblage

Conseil : Travaillez sur une table foncée afin de faire ressortir les anneaux en métal bruts (ou sur une table claire si choisissez de faire une cote de maille avec des anneaux noirs)

Principe de base

Enfilez les anneaux sur une tige rigide (un peu comme un tricot)

Le devant de l’anneau part vers l’arrière et est orienté vers la droite (on pourrait choisir la gauche le principe serait le même ensuite)

Par convention nous allons utiliser une flèche verte pour ce sens.

Ligne suivante, enfilez un 1er anneau sur le 1er anneau de la ligne de départ. Le devant de l’anneau part vers l’arrière et est orienté vers la gauche cette fois.

Le second anneau prend l’anneau suivant de la ligne de départ et celui déjà pris par l’anneau précédent.

…et ainsi de suite.

Par convention nous allons utiliser une flèche rouge pour l’autre sens.

1 er règle

Nous avons donc en alternance des anneaux orientés vers la droite puis la gauche et ainsi de suite.

PS : La cotte de mailles se porte avec une protection en dessous. Cette protection permet d’éviter les griffures, pincements ou arrachage de cheveux, etc… Il est tout de même très important que les anneaux soient refermés au mieux afin d’éviter le plus possible les aspérités car ces dernières pourraient user prématurément le protection du dessous. Dans un costume médiéval digne de ce nom on utilise un gambison et parce qu’elle est intégrale, pour une utilisation dans un but de protection comme cage de Faraday, une combinaison de plongée en néoprène.

La combinaison de plongée tient très chaud (trop parfois) mais il faut l’envisager en cas de prestation devant se faire en plein hiver et en extérieur. Rien n’empêche en période plus chaude de mettre un simple t-shirt  et un jeans alors.

 

 Fabrication de la capuche

Habituellement on fabrique un camail (une sorte de cagoule en cotte de maille) mais ici, puisqu’il s’agit de faire une cage de Faraday, il est plus intéressant que le camail soit attaché au haubert.

On part du sommet de la tête en cercle et en augmentant le diamètre petit à petit pour former un “bol”.

Il est plus facile de travailler sur une tête de mannequin qu’à plat pour bien se rendre compte de la courbure donnée.

Astuce : fixez une “pointe” au sommet de la tête pour empêcher votre cotte de maille de bouger.

Avec un fil d’acier de 2,2mm il est préférable de commencer par 6 anneaux attachés à l’anneau central. Avec du fil de 1,8mm on peux commencer  avec 8 anneaux.

 

A suivre

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Comments are Closed