Inventeur : Wilhelm REICH – ⚡⚡⚡ Arc-ethic

Inventeur : Wilhelm REICH

Tout comme Walter RUSSELL, l’inventeur d’un autre appareil à nouvelle énergie était un homme très cultivé. Wilhelm REICH (1897-1957) était un scientifique autrichien, devenu plus tard américain, et un inventeur fameux dans des domaines allant de la psychiatrie à la biologie. Tous ses travaux le conduisirent à une découverte unificatrice : celle d’une énergie de vie pulsante, présente partout, à des degrés divers.

REICH appela cette énergie l’orgone , parce qu’il l’a découverte en premier dans des organismes vivants. En 1948, le pédagogue réputé A.S. NEILL d’Angleterre, a vu un petit moteur tourner dans un atelier dans le Maine. Il était seulement relié à un « accumulateur d’orgone » sans aucune autre source d’énergie. Son ami, Wilhelm REICH, était le fier inventeur de cette construction. « C’est l’énergie du futur », dit REICH. Pourquoi REICH n’a-t-il pas continué ses recherches dans ce sens, alors qu’il était un inventeur productif ? « Mon travail, c’est les découvertes, et je laisse aux autres le soin de les appliquer », disait-il dans une lettre à NEILL.

Wilhelm REICH figureBien que REICH découvrît l’orgone pour la première fois durant ses recherches en psychiatrie et en biologie, il s’est aperçu qu’on pouvait s’en servir comme force motrice. En 1947, il acheta un compteur Geiger afin de détecter les radiations cosmiques, puisqu’il pensait que l’orgone avait des propriétés comparables à celles des rayons cosmiques qui arrivent constamment dans notre atmosphère depuis l’espace. Lorsqu’il mit le compteur à l’intérieur d’un accumulateur d’orgone (un caisson destiné à capter et à concentrer l’orgone), le compteur enregistra les mêmes valeurs que celles d’une radiation environnante normale. […] Quelques mois plus tard, il reprit le compteur Geiger et l’essaya de nouveau ; il s’aperçut qu’il cliquetait 6 000 fois par minute, ce qui était surprenant.

Après avoir fait quelques tests, REICH pensa que le compteur Geiger avait été saturé d’orgone. Un an plus tard, il s’aperçut que des tubes à vide – le genre de tubes qu’on trouvait jadis dans les postes de télé – avaient aussi subi une influence, à force de baigner dans cet environnement concentré en orgone. Ces tubes montraient les effets puissants de l’orgone en émanant une forte lumière bleu-violet. Ceci conduisit REICH à essayer d’utiliser ces tubes pour faire marcher un moteur : un exploit dont ont témoigné cinq membres de son équipe de recherches. Partant de ces expériences et d’autres, REICH pensa que l’électricité statique et l’orgone étaient liés. L’électricité statique est de l’électricité au repos, contrairement à l’électricité dynamique, qui passe dans un courant, comparable à l’électricité qui fait que vos cheveux se dressent sous le peigne en hiver, en opposition avec l’électricité qui passe dans les fils dans votre maison. REICH pensait que l’orgone était la seule énergie primaire, similaire à l’électricité statique, dans le sens où elle imprègne de larges espaces sans irriter les êtres vivants dans ces espaces. L’électricité dynamique, par contraste, est une forme d’énergie plus grossière qui excite les êtres vivants.

En 1954, la FDA, dans une tentative d’interdire l’utilisation des accumulateurs d’orgone en physiothérapie, ordonna que tous les livres reliés de REICH soient retirés de la circulation. Ses livres brochés, ainsi que ses périodiques, furent brûlés par des employés du gouvernement. Tout ce qui mentionnait le mot « orgone » partit littéralement en fumée. REICH a été condamné à deux ans de prison, parce qu’il avait refusé d’obéir à l’injonction de ne pas publier son matériel. Il mourut en prison en 1957.

Tous ces passages, résumés et citations sont issus d’ Énergie libre et technologies disponible sur Amazon.fr. J’en ai simplement filtré et rassemblé l’essence – Emmanuel FESSELIER

Retourner à la liste des inventeurs