Inventeur : John KEELY – ⚡⚡⚡ Arc-ethic

Inventeur : John KEELY

John KEELY

John KEELY (1837-1898) construisit une machine qui creusait un tunnel dans la roche en pulvérisant la pierre. Son invention avait l’air de faire fondre la roche aussi vite que la machine avançait.

Il libéra l’énergie dans l’eau d’une manière similaire à celle des chercheurs d’aujourd’hui, à savoir en créant avec des ondes sonores de toutes petites bulles dans l’eau, qui, lorsqu’elles éclatent, libèrent de l’énergie. Des observateurs ont vu un moteur fonctionner avec l’énergie libérée par cet appareil que Keely appelait son Libérateur.

Keely, qui avait une grande sensibilité musicale et de l’intuition, faisait ses découvertes en expérimentant. Ses connaissances musicales lui permirent de construire des machines comme on construit des instruments de musique – comme dans la construction d’un violon, ses machines étaient construites pour répondre à des tons harmonieux, et non discordants. Mais le fonctionnement des machines de Keely était largement tributaire de ce qu’il appelait les « timbres vibratoires » du constructeur – les rythmes de respiration et des ondes cérébrales de la personne. C’était comme si un violon ne pouvait être joué que par celui qui l’avait fabriqué. C’est pourquoi la construction de ses machines n’était pas seulement une simple affaire de réglage de bobines électriques ; elles étaient beaucoup plus sensibles que des machines habituelles. Et malgré ses connaissances avancées en science vibratoire, même Keely ne comprenait pas pourquoi ses inventions marchaient. Il n’a pas réussi non plus à construire des machines que d’autres personnes que lui pouvaient faire fonctionner.

Selon Pond, Keely découvrit plus de quarante de ce qu’il appelait les lois fondamentales de la nature. Parmi d’autres réalisations attribuées à Keely, on compte aussi la création de fréquences de portée extrêmement élevée, ainsi que des travaux dans les domaines des moteurs acoustiques, de l’ultrason, et du contrôle des pressions extrêmes et du vide. Parfois, il est difficile de se rappeler que ces travaux datent du dix-neuvième siècle.

Pourquoi ne connaît-on pas plus les travaux de Keely aujourd’hui, et pourquoi la communauté scientifique ne s’y intéresse-t-elle pas ? Une des raisons est que Keely n’utilisait pas une terminologie scientifique pour décrire son travail – il ne parlait pas le langage de la science. Et aussi, il était tellement en avance sur la science de son temps que, comme pour Tesla, ses travaux étaient tout bonnement ignorés par beaucoup de scientifiques.

Ce qui distinguait réellement Keely, était sa capacité de diriger cet orchestre atomique, sa capacité de faire faire à l’atome ce qu’il voulait, lui. Pond raconte que Keely à découvert comment réunir deux vibrations pour en faire naître une troisième, complètement différente. Il utilise l’exemple d’une cantatrice d’opéra faisant éclater un verre à vin avec sa voix, ce qui relève de la méthode du matraquage. À l’opposé, celle de Keely serait de faire fondre le verre, puis de le remodeler en ajoutant une minuscule quantité d’énergie pour l’ajuster à la sonorité exacte.

Tous ces passages, résumés et citations sont issus d’ Énergie libre et technologies disponible sur Amazon.fr. J’en ai simplement filtré et rassemblé l’essence – Emmanuel FESSELIER

Retourner à la liste des inventeurs