Inventeur : Francisco PACHECO – ⚡⚡⚡ Arc-ethic

Inventeur : Francisco PACHECO

Francisco PACHECO

En Bolivie, le jeune Francisco PACHECO (1914-1992) bricolait dans un laboratoire de fortune et devenait un scientifique autodidacte. Un jour, sa vie bascula alors qu’il voulait allumer une cigarette avec une allumette. L’allumette fit exploser des bulles d’hydrogène qui se formaient dans un verre ; leur déflagration creva le plafond de son laboratoire.

Il s’étonna de l’énorme force de l’hydrogène, et il se mit à investir ses compétences dans la construction d’un générateur à hydrogène. Plus de trente ans plus tard, un générateur-Pacheco servit de propulseur à un bateau lors d’une balade mémorable sur l’eau. Le 27 juillet 1974, à Point Pleasant dans le New Jersey, PACHECO fit marcher pendant neuf heures un bateau de huit mètres, avec l’eau de l’océan comme combustible. Son invention séparait l’hydrogène de l’eau de l’océan au fur et à mesure du besoin, pour en utiliser l’énergie. Les implications étaient énormes : voici un réservoir à combustible de la taille d’un océan, rempli d’énergie gratuite. Alors qu’habituellement la fumée des gaz d’échappement se propageait au-dessus de l’océan, ici, les « déchets » du générateur n’étaient que de l’eau claire.

Selon la journaliste Karin WESTDYK du New Jersey, qui a vu fonctionner le générateur de PACHECO et qui l’a interviewé avant sa mort en 1992, PACHECO avait construit des générateurs prototypes qui alimentaient un grand nombre de machines. Mais le jeune homme qui avait plein de rêves en Bolivie, se heurta à un mur d’indifférence et d’incompréhension aux États-Unis.

Francisco PACHECO schemaLe générateur de PACHECO était constitué de plaques de deux métaux différents, placées à l’intérieur d’un container en acier inoxydable. Grâce à un processus qui n’est pas très bien compris, il fut capable de produire de l’électricité dans le générateur, et ensuite d’utiliser cette électricité pour décomposer l’eau de mer en hydrogène et oxygène. PACHECO utilisait son générateur pour faire marcher sa voiture, une motocyclette, une tondeuse à gazon, un chalumeau et même son bateau. Sa fille Irène dit que le bateau avançait de manière plus douce et plus régulière en utilisant l’hydrogène du générateur de son père, qu’avec le combustible fossile qu’il était censé consommer.

PACHECO ne s’avoua toujours pas vaincu, et, en 1977, son prototype fournissait l’énergie dans la maison de 300 mètres carrés de son voisin à West Milford, dans le New Jersey. PACHECO avait pu financer le système en hypothéquant sa propre maison. Il produisait l’électricité, ainsi que de l’hydrogène comme combustible pour la cuisson et le chauffage. Il montra également des becs bunsen et chalumeaux fonctionnant à l’hydrogène pouvant découper des plaques d’acier de deux centimètres d’épaisseur, ainsi qu’un groupe électrogène fonctionnant alimenté en hydrogène.

PACHECO fit la démonstration de son générateur lors de plusieurs congrès et réunions sur les nouvelles énergies. Des scientifiques vinrent le féliciter, et PACHECO redéposa une demande de brevet. En 1990, il obtint le brevet U.S. N°5089107 pour le « Générateur-Pacheco d’hydrogène, bipolaire, à auto-électrolyse. » Toutefois, PACHECO décéda avant qu’il ait eu le temps de mettre ses idées en pratique. Il aura essayé, jusqu’au bout, d’intéresser le monde à son invention, et n’aura jamais été entendu.

Tous ces passages, résumés et citations sont issus d’ Énergie libre et technologies disponible sur Amazon.fr. J’en ai simplement filtré et rassemblé l’essence – Emmanuel FESSELIER

Retourner à la liste des inventeurs

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Comments are Closed