Inventeur : Bruce De PALMA – ⚡⚡⚡ Arc-ethic

Inventeur : Bruce De PALMA

Bruce DE PALMA

Bruce DePALMA (1935-1997) – La découverte de DePALMA vint aussi d’une simple expérience. Il fit tourner un roulement à billes (des billes en acier comme on en trouve dans les flippers) à très grande vitesse, les lança en l’air et prit toute une série de photos en accéléré. Il découvrit à sa grande surprise qu’elles étaient montées plus haut et retombées plus vite que des roulements à billes qu’on n’avait pas fait tourner avant de les lancer. Il pensa que cela signifiait que ces roulements à billes interagissaient avec une nouvelle forme d’énergie ce que nous appelons aujourd’hui l’énergie de l’espace.

La fascination de DePALMA grandit encore lorsqu’il lança deux roulements à billes, l’un tournant vers la droite, l’autre tournant vers la gauche. Il s’aperçut que les roulements montaient et retombaient à des vitesses différentes, ce qui le laissa supposer que chacun interagissait avec cette source d’énergie inconnue d’une manière différente. Ensuite, il constata que lorsqu’un objet tournant vient heurter un autre objet, il rebondit plus loin que s’il ne l’avait pas fait tourner. Tout comme lors des expériences avec les roulements à billes, les résultats semblaient indiquer qu’un objet puisait de l’énergie dans l’espace en tournant.

Son intuition lui permit, petit à petit, de connaître les propriétés des aimants tournants, et de faire une découverte sur l’énergie qui devait encore plus changer sa vie. DePALMA étudia les écrits du Britannique Michael FARADAY (1791-1867), ce fameux pionnier en électricité et magnétisme. FARADAY est très connu pour avoir inventé le générateur à induction bipartite, un appareil qui, quant à ses principes de base, est encore utilisé de nos jours pour obtenir de l’électricité. Mais en 1831, FARADAY a aussi inventé ce qu’il appelait un générateur homopolaire. Il découvrit qu’on pouvait collecter de l’électricité à partir d’un disque de cuivre tournant, quand le disque tourne avec les aimants, au lieu de tourner le long des aimants, comme c’est le cas dans le générateur à induction.

DePALMA a appelé son appareil la N-Machine, N signifiant « à l’énième degré », parce qu’il considère que la machine a un potentiel de rendement presque illimité, et aussi parce qu’il suppose qu’un aimant se branche sur l’énergie d’une autre dimension. Il pense que les aimants créent une distorsion de l’éther, qui permet à l’énergie de l’espace de couler dans la machine.

De 1978 à fin 1979, Bruce DePALMA et ses assistants se servaient de l’atelier d’une communauté en Californie (la communauté spirituelle Sunburst) pour construire le prototype d’un générateur appelé le générateur homopolaire Sunburst. Après un an de perfectionnements, ils commencèrent à faire des tests sérieux en 1980. Les résultats des tests avec le Sunburst dirent que le générateur produisait plus d’énergie qu’il n’en consommait, et que la N-Machine était beaucoup plus performante qu’un générateur classique.

Tous ces passages, résumés et citations sont issus d’ Énergie libre et technologies disponible sur Amazon.fr. J’en ai simplement filtré et rassemblé l’essence – Emmanuel FESSELIER

Retourner à la liste des inventeurs