Inventeur : Bertil WERJEFELT – ⚡⚡⚡ Arc-ethic

Inventeur : Bertil WERJEFELT

Bertil WERJEFELT () Dans les années 70, WERJEFELT devint conscient, comme beaucoup d’autres, des problèmes que pose la pollution des combustibles fossiles. C’est pourquoi il utilisa ses connaissances en ingénierie pour mettre au point un générateur fonctionnant à l’énergie tirée des champs magnétiques. Les générateurs classiques qui utilisent des aimants sont confrontés à un problème appelé résistance magnétique.

Cette résistance est un reste de magnétisme qui ralentit la rotation du rotor, la partie qui déplace soit les aimants devant une bobine électrique, soit la bobine devant les aimants, selon le modèle de générateur. WERJEFELT améliora le générateur classique ; il y ajouta un système tournant spécial qui annule la résistance magnétique en la neutralisant avec les champs de force d’aimants additionnels. Il en résulte que le générateur donne plus de courant avec la même consommation d’énergie. On peut alors se poser la question de savoir d’où vient cet excès d’énergie. WERJEFELT dit : « je ne sais pas ; ce pourrait être de l’énergie (de l’espace) ou quelque chose que nous ne connaissons même pas. »

Les modèles expérimentaux de WERJEFELT n’ont pas encore atteint le stade préliminaire de la fabrication en série – ils ont seulement donné, à chaque fois, un rendement d’énergie supérieur à leur consommation pendant quelques minutes. Mais les résultats sont assez impressionnants pour qu’il ait envie de continuer. Par exemple, un jour, son générateur a indiqué une production de 450 watts pour une consommation de 160 watts, donc un rendement presque triple. Il pense que son équipe a résolu les problèmes techniques les plus gênants, et que des générateurs électriques à aimants pourront être commercialisés dans quelques années pour les besoins de chaque jour.

En 1990, WERJEFELT envoya des informations sur sa découverte à de grosses sociétés comme General Electric et Westinghouse aux Etats-Unis, Siemens en Europe, Hitachi et Sumitomo au Japon. La plupart des réponses furent : « C’est impossible. » D’autres le remercièrent en disant : « Appelez-nous lorsque vous aurez obtenu le brevet. » Il se révéla que les Japonais étaient très intéressés par les aimants et l’énergie. En octobre 1993, la télévision japonaise diffusa un programme, L’Énergie du Rêve, au cours duquel le scientifique japonais Teruhiko Kawai présenta un appareil semblable à celui de WERJEFELT.

Des équipes de recherche japonaises bien financées ont créé, à partir de cette découverte, des éléments fiables pour des moteurs existants. WERJEFELT passa deux jours avec un représentant de Sumitomo et apprit que les moteurs japonais marchent pendant des heures, des jours et des semaines. Les industriels japonais se tournent vers l’utilisation de ces nouveaux éléments, qui permettront de réduire de moitié la consommation de combustibles fossiles. Le programme à la télévision montra pour exemples, un réfrigérateur, un aspirateur et d’autres appareils d’usage courant, fonctionnant avec de tels moteurs. WERJEFELT, par contre, est plus intéressé à produire de l’électricité. Il estime que si on construisait des centrales électriques en y insérant son générateur à batterie magnétique au lieu des équipements conventionnels, elles pourraient produire entre 15 et 18 fois plus d’électricité.

Tous ces passages, résumés et citations sont issus d’ Énergie libre et technologies disponible sur Amazon.fr. J’en ai simplement filtré et rassemblé l’essence – Emmanuel FESSELIER

Retourner à la liste des inventeurs

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Comments are Closed