Renault-master-H2L2-9pl – ⚡⚡⚡ Arc-ethic

Renault-master-H2L2-9pl

1er étape choix du type de camionnette

  • Préférence pour une marque nationale
  • Volume intéressant et possibilité de se tenir debout dedans : H2L2 minimum

La difficulté est de trouver la perle rare et de se décider rapidement car la demande est assez forte pour ce type de véhicule (du côté des professionnels du bâtiment surtout).

Mon choix : Renault Master II H2L2 minibus (9 places – 10,8 m3)

Avantages :

  • Beaucoup de luminosité
  • Possibilité de se mettre debout à l’intérieur (je fait 1,70 m)
  • Pas trop long pour se garer en créneau

Inconvénients :

  • Plus d’échanges thermiques avec l’extérieur
  • Tout ce qui se trouve dedans est visible des voleurs

Des solutions existent pour éviter les inconvénients… J’en ai déjà certaines en tête mais je découvre  aussi les conseils et expériences des autres aménageurs, ce que je vous conseille aussi si vous envisagez de vous en aménager un car c’est clair qu’il vaux mieux en parler de ses travaux sur un forum parce qu’on a vite fait un oublie ou une erreur je pense 🙂
Le forum trafic-amenage.com est excellent pour cela.

Je met aussi ici un tableau des dépenses et des poids

Photos du véhicule

Photos au moment de l’achat


Avant

AV droit

Coté droit

Arrière

6 sièges AR

Conducteur + banquette 2 places

Coffre

1er objectif que je me suis donné : isoler et refaire un habillage propre de toutes les parties possibles en gardant sa fonction première de minibus. Cela implique un sol qui laisse accès aux fixations des banquettes, des ceintures de sécurités (la pire étant celle sur la barre métal noir au milieu de la vitre AR, … en pensant à mettre les éléments pour une suite à fonction de camion de déménagement et d’habitat (aération, eau, électricité,…)
De plus je vais essayer de faire tout cela pour qu’au final l’allure ne change pas (pas de découpes sur les côtés du véhicule)…

Déshabillage intérieur arrière

Carcasse mise à nue

Départ Emplacement roue de secours Les enrouleurs Le bas Le haut
Les plastiques sont retirés. Des pastilles en plastiques à crans les tiennent et sont assez facile à retirer avec un tournevis plat. Certaines sont doublés. Il faut retirer la première pastille pour que la seconde puisse sortir de l’emplacement.

 

Isolation intérieur arrière

Pose de l’armaflex

Début Enrouleurs de ceintures AR Droit bas AR Droit haut Visuel
Dans un 1er temps je refait l’habillage en gardant la fonction de minibus, donc sans obstruer les fenêtres. Je n’envisage aucune modification extérieure sur les côtés donc je n’ai pas à me soucier des poses éventuelles d’éléments d’aération … mais ça va vite venir 😀

 

Rectifications des défauts du plafond

Poutres de renfort

Constat défaut et traces de rouille Pas de point de rouille Acier brut et point de rouille Peinture antirouille Rivetage
Le plafond semblait de travers et en effet lorsque je l’ai retiré j’ai pu constater qu’il y a dans cette version minibus, 2 poutres de rajoutées dont l’une dans le miens est fixée trop bas. Cela est un défaut évident plus que la poutre ne touche pas le plafond et que la colle se trouve à ne rien tenir. J’ai donc décidé de les retirer, d’en profiter pour passer de l’antirouille sur les pièces en acier brut et de refixer tout cela correctement. Ça prend un peu de temps mais plus tard j’en apprécierai le résultat de ce beau plafond bien droit 🙂

La poutre à été replacée un peu plus haut donc avec un peu de silicone entre elle et le toit (cela sert à éviter les bruits en cas de vibration et non à la coller). J’ai fait aussi quelques retouches là où j’avais un peu ripé en retirant les pièces métalliques.

On remarque sur la dernière photo le problème d’humidité au plafond typique des fourgons sans aération 😉

Pose des éléments donnant sur l’extérieur

 

Pour l’éventuelle future galerie

Départ Bouchon caoutchouc Bouchon percé Montage avec rondelles * Final
Cela m’a permis de voir l’état du toit. Une dizaine d’années de saleté mais rien de bien méchant. Les bouchons se retirent facilement avec l’ongle. Je les ai percé avec un scalpel mais ce n’est pas très propre. Je n’avais rien de mieux mais ce n’est pas grave du moment que le perçage est assez petit pour ne pas laisser passer l’eau ensuite sur le toit. J’ai visé les ensembles sur le toit en ajoutant un écran indesserrable. J’ai utilisé des boulons 8x25mm et des rondelles acier 8x24mm. Je n’ai pas encore tout décidé de comment j’allais faire pour l’aménagement et dans le cas où cela serait difficile voir impossible ensuite j’ai décidé de poser ces vis à l’avance. J’essayerai tout de même de chercher une solution pour garder la possibilité de les atteindre de l’intérieur plus tard. Au total j’ai 8×2 boulons à mettre dans mon cas. Je vais mettre du joint silicone autour des boulons à l’intérieur de la camionnette afin d’assurer un peu plus l’étanchéité.

* Bien mettre le bouchon percé avec sa partie lisse (du dessus à l’origine) en dessous car c’est elle qui peut assurer la meilleure étanchéité (tel que sur la photo)

Je n’ai pas nettoyé le reste du toit parce que nous sommes le 6 janvier et que manque de chance ma chaudière est en panne depuis hier (plus d’eau chaude et il fait 6 °) 😆

Conseil : Mettre de la graisse silicone sur les caoutchoucs les protègent dans le temps

Attention : Pour mettre une galerie les pièces qui se mettent théoriquement à l’intérieur reprennent l’effort sur les montants horizontaux du camion. Dans ce montage elle ne portera que sur la tôle du plafond.

Pose de la caméra de recul

Schéma de branchement Perçage plastique Caméra en place Passage du câble Les branchements int.
Tracé de découpe Problème du renfort Renfort retiré en place
Juste pour bien voir la distance qu’il reste au niveau du parechoc, donc je la place assez basse et orientée vers le bas.

J’ai choisi de déclencher l’allumage de la caméra et de l’écran à l’avant en appuyant sur un interrupteur au niveau de mon pare-soleil car je n’ai pas envie d’une part que la caméra soit en marche à chaque fois que j’ouvre le pare-soleil mais aussi parce que je n’ai pas envie de l’allumer et l’éteindre plusieurs fois au changement de vitesse lors de manœuvre pour me garer.

J’ai ajouté une cosse pour la mise à la masse (reliée à la vis de fixation du plastique en bas à droite de la 4eme image) et on ne le voit pas bien mais les deux fils rouges sont soudés ensemble.

Ensuite on passe le câble vidéo dans le tube caoutchouc pour aller vers l’avant du Master… et c’est plus facile en mettant du liquide vaisselle 😉

La découpe du pare-soleil est aisée car c’est juste du plastique et du carton ondulé. Attention par contre il y a un renfort difficile à localisé ce qui fait que je suis tombé dessus 🙁
Tout est en place, même les branchements au dessus. Il ne reste plus qu’à amener du 12volts au tableau de bord pour le brancher à un interrupteur lorsque je l’aurai et ensuite le relier à l’écran en passant par le montant à gauche.

Je vais tout de même ajouter un peu de silicone à l’intérieur au niveau du passage du câble pour éviter même l’humidité.

Astuce : J’utilise du velcro double face pour attacher les fils. Pratique pour les changer ensuite si besoin.

Serrure renforcée portes arrières


Perçage pour vis

Partie Gauche

Écrou scotché

Les 2 parties

Final
On positionne les éléments jaunes sur la carrosserie en prenant soin que dans la portière, là où on va percer, il n’y pas d’éléments qui puisse être touché ou qu’on empêcherait de fonctionner… On repère avec un feutre l’emplacement des perçages à faire. On fait un avant trou pour percer ensuite au bon diamètre car sinon le foret ripe sur la carrosserie. On positionne l’élément jaune et les vis à métaux à tête ronde collet carré. Il est assez difficile de mettre les rondelle mais surtout les écrous dans l’intérieur des portes. J’ai trouvé cette astuce : scotcher l’écrou sur un carton rigide afin de le glisser bien droit là où se trouve le boulon le plus bas (c’est celui là le plus difficile dans mon cas à atteindre). Une fois que l’écrou est engagé sur le pas de vis, on retire le carton avec son scotch.

Serrure renforcée portes latérales droite

Repérage Perçage porte AV Perçage porte coulissante Les 2 parties Final
Chose pas courante de mettre une serrure de sécurité sur la porte coulissante mais comme c’est dans ma nature de faire des choses inhabituelles 😉 Alors à notre que ça apporte un visuel dissuasif pour le vol mais que ça complique l’ouverture puisqu’il faut aller ouvrir la porter du passager à chaque fois que nécessaire.
Contrairement aux porte arrières, ici il faut percer la carrosserie à l’intérieur aussi pour avoir accès au boulons ou/et pour éviter d’écraser les tôles intérieure sur celles extérieures. Il suffira de mettre des bouchons pour les cacher ensuite.
Quelques dérapages donc je met de la peinture antirouille blanche en attendant de mieux faire.

J’utilise une clé plate à cliquet qui ici fait gagner un temps énorme et surtout évite de s’énerver pour serrer les écrous à fond.

Conseil : Mettez des gants pour vous protéger des coupures car la tôle est tranchante sur les bords et il faut des mains pas trop grosses pour s”y glisser.

Astuce : j’ai mis un cercle de colle silicone autour des perçages afin d’empêcher l’eau qui passerait entre les pièces jaunes et la carrosserie d’entrer dans les portes (et de rouiller)

 

 

Pose d’un toit ouvrant


Emplacement prévu

Nettoyage du toit
Un bon nettoyage pour commencer. Cela fait 10 ans qu’il est dehors et sans être lavé… mais finalement très peu sale et ce qui y est part assez facilement avec une simple éponge douce.

En retirant les baguettes caoutchouc ça permet d’une part de bien nettoyer en dessous mais aussi de remplacer le joint gris qui sert à les “coller”. C’est un joint gris plomberie de type étanchéité de bonde qui est utilisé.

 

Envoi
User Review
4.33 (6 votes)